Avec ces 3 remèdes naturels, comment éliminer les kystes sébacés ?

Comment s’est formé le kyste sébacé ? Quel remède utilisé pour l’éliminer ? Il y a plusieurs fausses bonnes idées à éviter, une interview avec une dermatologue va être développée ci-dessous.

Quelle est la définition d’un kyste sébacé ?

Il est aussi appelé : kyste épidermique, qui est une grosseur, affleurant à la surface de la peau. Concrètement, c’est « une boule » qui surélève la peau, elle n’est ni douloureuse en l’absence d’inflammation ni colorée. « Un petit point noir peut être constaté tout au centre de la lésion », affirme le Dr. Isabelle Gallay, qui est un médecin dermatologue.

Vigilance :


Il ne faut surtout pas mélanger le kyste sébacé avec le kyste dermoïde, celui-ci étant situé plus en profondeur. Il y a aussi un troisième qui est le lipome : un nodule mobile et mou composé de tissu graisseux.

Source :

Selon le Dr. Isabelle Gallay : Le kyste sébacé peut se former à la faveur de deux facteurs : une glande sébacée qui fabrique beaucoup de sébum, voire une possibilité pour ce sébum de s’évacuer, car le pore est bouché. Les kystes sébacés apparaissent de partout voire aussi au niveau des muqueuses, selon le médecin dermatologue. Ils sont parfois sur le visage, surtout au niveau des joues, des sourcils et du front, mais aussi sur le dos.

Ce qu’il faut aussi savoir

La dermatologue explique : tout le monde est concerné par les kystes sébacés. Néanmoins, les jeunes fumeurs sont surtout les plus concernés à cause de l’hyperseborrhée et aussi l’effet néfaste du tabac sur la peau. Par contre, à cause de la pollution atmosphérique et aussi d’un mauvais nettoyage de votre peau, cela peut également créer le développement du kyste sébacé.

Comment réagir face au kyste sébacé ?


Un avertissement selon la dermatologue : nul besoin de percer le kyste épidermique.

Toutefois, dans certains cas, la lésion peut être la source de cette inflammation puis il y aura une surinfection selon le médecin dermatologue. Cette surinfection peut causer des inflammations sévères si cela s’avère être au niveau des yeux.

À quel moment faut-il consulter le kyste sébacé ?

Il est strictement nécessaire de faire une opération si ce dernier ne part pas tout seul, il faut retirer le kyste puis sa coque ainsi que toute sa glande sébacée explique le Dr dermatologue. Cette chirurgie dermatologique peut se faire au cabinet du Dr. Isabelle Gallay sous anesthésie locale. Par contre, si le kyste n’est pas trop gênant, mais qu’il a déjà été le siège d’une légère inflammation, la prescription du Dr. C’est de le traiter avec de l’hexamidine transcutanée, un antiseptique qui va pénétrer la peau pour réduire peu à peu la lésion. S’il y a présence de surinfection, le dermatologue vous prescrira des antibiotiques anti-staphylococciques.

Une petite précision selon le Dr. Isabelle Gallay : si le kyste sébacé est vraiment petit, un traitement local peut se faire pour contre cette acné.

Il y a 3 remèdes efficaces contre le kyste sébacé, à vous d’essayer !


Vigilance : ces remèdes naturels ne guérissent en aucun cas le kyste sébacé : si vous avez une infection ou une inflammation, contactez immédiatement votre médecin pour prendre rendez-vous.

Homéopathie : si vous avez un kyste sébacé avec inflammation, prenez de l’Hepar sulfur 5 CH, 3/jour, matin midi et soir. L’Hepar sulfur est un médicament homéopathique pour contrer les abcès et les acnés.

Gemmothérapie : le macérât glycériné du framboisier est reconnu pour réguler les hormones féminines. Comme par hasard, les kystes sébacés varient parfois de volume avec le cycle menstruel et gonflent avant le début des menstruations. Pour limiter cela, prenez 10 gouttes, c’est-à-dire : 2fois par jour pendant 5 jours qui précédent les règles.

Et la naturopathie : grâce à l’agile verte, l’excès de sébum sera absorbé. Faites un masque d’argile régulièrement le soir en cas de kyste sébacé.